La ciudad blanca

Publié le par arnaudetlaura

Avant d'explorer le cañon de Colca, nous passons quelques jours à Arequipa, au sud-ouest du Pérou, pour se reposer un petit peu, et organiser notre expédition (galère!).

 

Arequipa est donc appelée la ville blanche (cf titre de l'article pour les hispanophones), et est la deuxième ville la plus peuplée du Pérou (après Lima). Elle est située au pied du volcan Misti, qu'on a pu apercevoir dès notre arrivée en bus (encore un looonnng trajet depuis Cusco), au lever du soleil.

 

P1060244

(enfin on triche pour la photo, car là c'est plutôt au coucher du soleil...)

 

Nous avons parcouru sa place centrale (place d'Armes comme partout) avec ses milliers de pigeons, sa fontaine, sa cathédrale, ses arcades d'allure coloniale. 

 

P1060106

 

P1060103

 

Et surtout nous avons visité le couvent de Santa Catalina, le plus grand du monde. Très beau, très calme. La partie ancienne n'a été laissé par les soeurs que dans les années 70, et c'est une véritable ville dans la ville avec ses rues, ses places, les nombreuses cellules tout-confort des recluses (baño privado, cour pour chaque logement...). Il faut dire que en choisissant d'être complétement coupées du monde, elles pouvaient s'autoriser un peu de confort.

 

P1060134

Les "machines à laver" des soeurs.

 

P1060150

La grande cuisine.

 

P1060125

Un des jolis patios du couvent.

 

P1060156

Petite place dans le couvent.

 

Arequipa est aussi connue pour son musée Santuarios Andinos qui conserve le célèbre corps de Juanita, jeune fille Inca sacrifiée sur le volcan Ampato pour adoucir sa colère, et retrouvée en parfait état de conservation. Alors, on y a pas coupé, on est allé la voir dans son petit frigo... Glaçant...

 

Une autre chose pour Arequipa, c'est qu'on a enfin goûté au Pisco Sour, cocktail péruvien typique. Et bien, après un verre de ce doux breuvage (pisco + citron + blanc d'oeuf + glace pilée + cannelle), on faisait pas les malins (enfin si justement, on se croyait super malins!). Eric et Amandine, croisés un peu plus tôt au Machu Picchu nous avaient prévenus, on a bien vu...

 

Avec tout ça, nous avons finallement réussi à trouver un moyen de transport (sûr) pour Colca, sans payer une expédition par agence avec guide et tout le tralala, et sans exploser le budget...

 

On vous raconte ça très vite.

 

P1060250

Dernier coucher de soleil sur les toits de Arequipa.

Publié dans Pérou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
miam, le pisco sour!!!! J'âvais goûté ça chez mes grands-parents.... Contente de voir que tout va bien! Bisous
Répondre
A


c'est pas mal, on en fera en rentrant... bisous!